Regarder le soleil, les yeux dans les yeux, c’est possible !

2417746789_fb8c5a1423_bChacun d’entre nous a déjà ressenti ses rétines se rétracter lorsqu’il  ouvre brusquement les volets d’une pièce plongée dans le noir, alors qu’à l’extérieur il fait grand jour… Nous sommes éblouis quelques secondes, nous clignons des yeux, nous détournons quelques instants le regard vers l’intérieur de la pièce. Notre œil a, cependant, rapidement fait la mise au point entre sa vision nocturne et sa vision diurne. Ce passage soudain, un peu brutal, reste bref. L’œil une fois habitué à la nouvelle luminosité, ne nous fait plus souffrir. Nous profitons agréablement des conditions ensoleillées extérieures et nous ne sommes plus éblouis le reste de la journée. Notre regard est détendu et nous pouvons vaquer à nos occupations hors de notre domicile sans froncer les sourcils ni cligner des yeux.

Et pourtant, regarder directement le soleil en pleine journée est bien plus traumatisant pour les yeux que lorsque nous ouvrons les volets. Croiser le soleil du regard ne serait-ce qu’un instant, nous agresse la vue. Nous fermons aussitôt les yeux, mettons la main devant notre visage, mais le soleil a déjà laissé sa marque. Un cercle blanc se colle en plein milieu de notre champ visuel pendant plusieurs dizaines de secondes. On n’appelle cette tache devant notre regard “la persistance rétinienne”. Alors notre corps a bien compris que fixer le soleil en pleine journée n’est pas la chose à faire et qu’il vaut mieux s’en abstenir même muni de lunettes de soleil.

Malgré tout, regarder le soleil en toute sécurité, les yeux dans les yeux, est possible. Chacun d’entre nous a déjà fait l’agréable expérience de contempler un soir d’été le coucher de soleil, sur la plage, pendant les vacances. Le souvenir de ce moment est très doux, les journées sont longues, ensoleillées, et même si le soleil se couche tard dans la soirée on se sent encore en pleine forme, plein d’énergie. Le ciel est dégagé, et devant nous à l’horizon, le soleil se couche sur la mer. On se promène sur la plage, on marche pieds nus sur le sable, on joue avec les vagues et on contemple l’astre rougeoyant de longs instants sans se plaindre de ses rayons. Ce moment est très appréciable et on s’amuse à suivre le coucher du soleil jusqu’à sa disparition totale.

Alors, oui ! Regarder le soleil fixement, plus longtemps qu’une milliseconde, est possible. Et pas uniquement pendant les vacances estivales. Cette contemplation, ce moment de décontraction est réalisable chaque jour au lever et au coucher du soleil, été comme hiver à partir du moment où celui-ci n’est pas entièrement caché par les nuages. Alors pourquoi ne pas en profiter le plus souvent possible ?

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s